Engels : L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État

« Les chapitres qui suivent constituent, pour ainsi dire, l’exécution d’un testament. Nul autre que Karl Marx lui-même ne s’était réservé d’exposer les conclusions des recherches de Morgan, en liaison avec les résultats de sa propre – et je puis dire, dans une certaine mesure, de notre – étude matérialiste de l’histoire, et d’en éclairer enfin toute l’importance. En effet, en Amérique, Morgan avait redécouvert, à sa façon, la conception matérialiste de l’histoire, découverte par Marx il y a quarante ans, et celle-ci l’avait conduit, à propos de la comparaison entre la barbarie et la civilisation, aux mêmes résultats que Marx sur les points essentiels. Or, pendant des années les économistes professionnels d’Allemagne avaient mis autant de zèle à copier Le Capital que d’obstination à le passer sous silence; et l’Ancient Society de Morgan ne fut pas autrement traitée par les porte-parole de la science « préhistorique » en Angleterre. Mon travail ne peut suppléer que faiblement à ce qu’il n’a pas été donné à mon ami disparu d’accomplir. Je dispose cependant d’annotations critiques qui se trouvent parmi ses abondants extraits de Morgan, et je les reproduis ici, dans la mesure du possible. » ( Extrait de l’introduction de Engels)

PDF : l’origine de la famille

Voir sur la page « Recensions et débats » : L’origine et ses suites, notes sur les réverbérations d’un classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑