Border as Method, or, the Multiplication of Labor

A paraître

Description

Sandro Mezzadra, Brett Neilson

Border as Method, or, the Multiplication of Labor

Traduction de Julien Guazzini.

Collection La cause est l’effet.

Duke University Press.

Loin de créer un monde sans frontières, la mondialisation contemporaine a engendré une prolifération de frontières. Dans Border as Method, Sandro Mezzadra et Brett Neilson illustrent cette prolifération, en étudiant ses implications pour les mouvements migratoires, les transformations capitalistes et la vie politique. Ils explorent la violence atmosphérique qui entoure les frontières et les luttes frontalières à travers diverses échelles géographiques, illustrant leurs arguments théoriques avec des études de cas éclairantes tirées d’Europe, d’Asie, du Pacifique, des Amériques et d’ailleurs. Mezzadra et Neilson abordent la frontière non seulement comme un objet de recherche mais aussi comme un cadre épistémique. Ce sont les frontières entre les États, mais aussi les frontières qui définissent les zones de libre échange, les milieux socio-économiques, les régimes du travail ou les frontières séparant divers groupes qui franchissent la frontière. Leur utilisation de la frontière comme méthode, où les frontières, comme des chaînes, nous limitent et nous lient les uns aux autres, permet de nouvelles perspectives sur la crise et les transformations de l’État-nation, ainsi que de puissantes réévaluations de concepts politiques tels que la citoyenneté et la souveraineté.